1. Chaque pièce (en terre blanche, sans chamotte) est mise en forme (tournage, plaque, modelage).

2. Alors qu’elle est encore un peu humide (« consistance cuir »), la pièce est polie à l’aide d’une fine plaque d’aluminium (estèque) ou d’une ampoule électrique.

3. Une fois sèche, elle est engobée (= recouverte) à l’aide de terre sigillée (*) : 5 couches + 5 polissages au film plastique.

4. La pièce est gravée.

5. Elle est cuite. J’ai choisi 3 températures différentes :
- 980 ° : pièces brillantes et plus ouvertes à l’oxyde de carbone apporté par l’enfumage ultérieur
- 1030° : pièces plus satinées et plus fermées à l’oxyde de carbone apporté par l’enfumage ultérieur
- 1120° : pièces plus mates et encore plus fermées à l’oxyde de carbone apporté par l’enfumage ultérieur.

6. La pièce est enfumée dans une cazette, sorte de casserole en terre réfractaire placée dans le four, fermée par un couvercle et remplie partiellement de sciure. La température est portée à 600°, ce qui a pour conséquence de déclencher la combustion de la sciure (qui, faute d’oxygène dans la cazette fermée, produit de l’oxyde de carbone (fumée noire). Cela « ouvre » aussi la terre de la pièce, permettant ainsi à l’oxyde de carbone de pénétrer dans celle-ci et de s’y fixer.

Mais la couche de terre sigillée empêche partiellement cette pénétration. Elle fonce pendant l’enfumage, surtout lorsqu’elle est en contact direct avec la sciure ou la fumée dégagée par celle-ci. La fumée peut être concentrée sur certaines parties des pièces, notamment  à l’aide de « couvercles » métalliques judicieusement positionnés.

(*) La terre sigillée est une argile liquide (elle peut être blanche ou de différentes couleurs en fonction des oxydes métalliques qu’elle contient) extrêmement fine, obtenue par décantation : la terre sèche est mélangée à de l’eau de pluie et à du silicate de soude. Après quelques heures, ou quelques jours, 3 niveaux apparaissent : seul le niveau supérieur, constitué des particules d’argile les plus fines, est utilisé et constitue la « sigillée ».